Chaque été de nombreuses villes et villages organisent leur festival: théâtre, arts forains, danse, musique… De toute sorte, ils sont souvent l’occasion de passer un bon moment entre amis mais aussi en famille. Cela peut paraitre un peu effrayant au début surtout lorsque l’on a de jeunes enfants, le bruit, la foule, l’excitation, mais les enfants adorent voir des choses qui sortent de leur ordinaire. Les festivals aussi se sont bien adaptés à un public plus jeune, dans les brochures ou sur internet vous trouverez des indications sur les âges recommandés par spectacle, il y a aussi fréquemment des ateliers dédiés aux plus jeunes. Pour les festivals musicaux, n’hésitez pas à investir dans des casques anti-bruit spécialement fait pour les bambins.

Afin d’achever de vous convaincre que l’on peut profiter d’un festival en famille, voici l’exemple du festival de théâtre de rue d’Aurillac dans le Cantal raconté par Eve, maman festivalière et conteuse à ses heures sur Hello Famille :)

star21210 conseils pour profiter du festival de théâtre de rue d’Aurillac avec des enfants

aurillac33 ans déjà que la ville d’Aurillac dans le Cantal accueille fin août un Festival international de théâtre de rue. Cette année c’est du 22 au 25 août. Nous avons déjà profité de 5 éditions avec des enfants (et ce n’est pas près de s’arrêter…). Les nôtres, ceux de nos amis, de notre famille, de quelques mois à l’ado ont tous apprécié ces spectacles vivants et à ciel ouvert. Voici quelques conseils si vous voulez tenter l’aventure. Vous ne le regretterez pas !

1. Préparer son programme

Il y a le IN (= La programmation officielle) et le OFF : 600 compagnies de passage proposent plus de 800 spectacles, aux quatre coins de la ville. On est tenté de flâner dans les rues pour choisir au hasard un spectacle qui nous attire mais ce n’est pas très concluant. On arrive souvent au milieu d’un spectacle ou on part au bout de quelques minutes si on n’accroche pas tout de suite… Année après année, on s’aperçoit que ce qui marche le mieux c’est de préparer dès le matin sa journée. Pour cela il y a bien sûr les (nombreuses) affiches avec les horaires et lieux des spectacles, le programme en vente sur place mais aussi les articles de la Montagne (le journal local avec tous les jours une sélection de spectacles pour enfants) et le bouche à oreilles. N’hésitez pas lors d’un spectacle à échanger vos bons plans avec vos voisins ; les spectacles étant souvent programmé à la même heure et au même lieu tous les jours du festival, s’ils vous recommandent quelque chose c’est facile d’y aller le lendemain.

2. Commencer par les spectacles en centre-ville

Les premiers spectacles commencent dès 10h et beaucoup de spectacles en matinée sont pour les enfants. Les rues sont moins bondées, il ne fait pas trop chaud, il y a plus de place aux premiers rangs : bref c’est parfait pour les familles.

3. Passer l’après-midi ou la soirée dans les quartiers

Plus à l’écart du centre ville (qui peut être un peu saturé le soir), les familles sont les bienvenues dans les quartiers : ce sont souvent des parcs ou des theatre-de-rue-eclat-aurillac-lancement-du-festival-2017_3372649écoles où sont rassemblés des lieux de spectacle, des bars/snacks à thème et des espaces chill-out. Ces endroits un peu à l’écart sont desservis gratuitement pas des navettes.

4. Ne pas oublier la poussette

Même si vous l’avez rangée depuis quelques mois ça vaut le coup de la ressortir. Elle vous servira bien sûr à transporter l’enfant qui traîne des pieds mais aussi celui qui s’endort dans vos bras. Mine de rien on en fait des kilomètres en une journée de spectacles ! Cela fait aussi un bon siège pour regarder les spectacles sans être caché par le grand de devant.

5. Alterner les types de spectacles

Cirque, musique, théâtre, poésie, danse, magie, spectacle équestre… il y a de tout à Aurillac alors autant en profiter car petit comme grand, au 3eme spectacle de jonglage consécutif’ on est beaucoup moins impressionné…:)

Nous avons même pu regarder des spectacles pour « grands » avec les enfants. Nous n’avons certainement pas compris et apprécié les mêmes choses, mais rares sont les performances inadaptés aux enfants.

6. Savoir se débarrasser de ses enfants

Si vous trouvez qu’avec des enfants c’est trop compliqué ou qu’ils vous supplient de ralentir le rythme, vous pouvez aussi profiter des spectacles sans eux grâce à l’accueil en crèche municipale (de 3 mois à 3 ans) ou centre de loisirs (3 à 17 ans) accessibles aux festivaliers. Il suffit de s’inscrire la veille et de remplir une fiche sanitaire.

auvergne-2862038_19207. Profiter du Cantal

Nombreux sont les lieux kid-friendly à proximité d’Aurillac. Rafraichissez-vous au lac de St Etienne Cantalès ou en montant en haut du Puy Mary ou du Plomb du Cantal. Les paysages sont époustouflants, les Cantalous généralement accueillants et la nourriture généreuse (ce qui ne gâche rien…).

8. Aller aux Préalables pour éviter la foule

Dès le 13 août et jusqu’à la veille du festival, les troupes du IN se produisent dans les villages environnants. C’est aussi un moyen de découvrir le joli département du Cantal, tout en profitant de spectacles souvent moins bondés qu’au festival.

9. Ne pas oublier le IN

Nous avons mis plusieurs années avant d’oser prendre des places pour le IN ; cela nous paraissait réservé à des spécialistes. Mal nous en a pris ! Nous738_aurillac y avons vu des spectacles de très bonne qualité (et certains, très barrés aussi…). Certains sont payants, d’autres gratuits mais les places sur réservation partent à toute vitesse et il faut anticiper ou alors miser sur les reventes de dernières minutes.

10. Se loger malin

Vous pouvez trouver des logements locatifs entre particuliers en centre-ville ou dans les villages environnants. L’an dernier nous nous y sommes pris au dernier moment et nous avons testé le camping de l’ombrade, en ville. Nous avons été très agréablement surpris. Situé près de la rivière, il est propre, très ombragé et calme, à 10 minutes à pied du centre. Beaucoup de compagnies y logent et c’est amusant de croiser les artistes se brosser les dents à côté de vous aux sanitaires du camping.

Nous vous déconseillons par contre le camping du festival. Il est certes gratuit mais à l’écart (relié par une navette) et souvent très bruyant.
Les CEMEA proposent aussi des logements mais nous n’avons pas testé.

Alors, prêts pour vous en mettre plein les yeux ? En tout cas n’hésitez plus car ça vaut vraiment le cout!


Et vous, dans quels festivals aimez vous emmener vos enfants ?
Racontez nous en commentaire.