Notre Famille Testeuse est partie à Bonneval-sur-Arc du 8 au 15 juillet 2017, voici le récit de leurs premiers jours.

Venant de la région Toulousaine, le samedi fut consacré au voyage pour nous rendre à Bonneval sur Arc, en Haute Maurienne. Nous sommes arrivés vers 16h sur Bonneval. Et là, la magie a commencé : le site est magnifique !

SAMSUNG CAMERA PICTURESNous sommes directement arrivés au logement où la propriétaire nous attendait avec un panier gourmand et des oeufs de ses poules. Le ton est donné! Vers 17h30, elles nous a amené à la maison des guides pour le programme de la semaine.

Nous y avons rencontré des gens simples, sincères, sans faux-semblant et c’est vraiment très agréable!

 

 

 

star212 Des logements pittoresques en pierre et bois

gite typique en pierre et bois à Bonneval sur ArcLe logement est vraiment très propre, spacieux, et “solide”. Et en plus, surprise, il y a un trampoline, des jeux de société et des poules en liberté. Le gite est en pierre au sol et a des murs épais qui résistent aux sauts et aux cris des enfants. Tous les logements sur Bonneval sont comme cela!

Le gite était composé d’une pièce centrale de vie suffisamment grande qui dispose d’une vue magnifique sur la montagne et sur un chemin de randonnée. La cuisine est équipée de tout ce dont on peut avoir besoin et même d’un appareil à raclette et à fondue. Il y a suffisamment de vaisselle pour ne pas avoir à faire tourner le lave-vaisselle à tous les repas.

 

gite-2

On trouve également tous les produits d’entretien. Et le minimum de secours, sel, poivre, filtre à café, sucre, paquet de crozets 😉
Le style du logement est savoyard et authentique sans tomber dans le cliché.
L’appartement dispose de 3 chambres dont une suite parentale avec salle de bains attenante où un lit parapluie peut largement trouver sa place.

Nous nous sommes couchés très tot ce soir-là, épuisés par le voyage et ces premières sensations.

 

star212 Nous découvrons la magie de Bonneval même sous la pluie!

Dimanche, nous avons eu la malchance de tomber sur un jour pluvieux, et pourtant Bonneval, c’est 300 jours d’ensoleillement par an :) Le matin nous sommes allés au marché du village à pied. C’est un petit marché sans grande ambition, mais il y a des fruits et légumes très frais qui arrivent de la Drome à un prix très raisonnable. Bref, idéal quand on arrive pour faire le plein de la semaine.

terrain de basket avec enfants qui jouent à Bonneval sur ArcDimanche après-midi, pluie abondante, nous n’avons pas pu sortir mais c’était bien car nous arrivons d’une région à 300 m d’altitude et à 1800m c’est pas pareil. Mon fils ainé a subi le mal des montagnes. Pour ma part, bien que je sois plutôt sportive le moindre effort était difficile. C’était intéressant de voir les effets de l’altitude sur nos organismes. Pour essayer de s’acclimater un peu plus vite, en fin d’après-midi nous sommes allés à la city faire un basket et se retrouver dans ce site au beau milieu des montagnes c’est magique. Les enfants ont adoré malgré le souffle court et la tête qui tourne un peu. Nous avons rencontré des escargots gigantesques et organisé une course.
La montagne, c’est revenir à des plaisirs simples que les enfants adorent!

Lundi est aussi un jour pluvieux – Zut ! – .Nous sommes allés le matin au petit déjeuner organisé par l’office de tourisme. Top. petit déj’ gourmand avec tous les produits du village, Beaufort, charcuterie de Pontet et pain de la boulangerie du village. A l’Office du Tourisme, ils ont été très accueillants, il y a à disposition des dessins de Belle et Sébastien à colorier qui occupent les enfants quand on essaie de trouver l’itinéraire de la balade du matin.

Vue panoramique du village de Bonneval Main tenant une rivière autour de Bonneval sur Arc

Nous sommes partis en rando en face de notre logement car le logement dispose d’une très grande fenêtre qui donne sur la montagne d’où l’on voit les marcheurs, les cascades et ruisseaux. Je le précise car les enfants bien que pas très marcheurs m’ont dit “Maman, nous aussi on veut aller marcher et voir la cascade”. Balade de deux heures, pour une première je suis très fière d’eux avec 200 mètres de dénivelé positif.Planetarium gonflable noir à Bonneval sur Arc

Cet après-midi, c’était orage sur orage. On a donc décidé de faire les courses du sec. C’est le seul bémol que j’ai trouvé jusqu’ici, le premier supermarché est un peu loin. Il y a bien une supérette à 2mn à pied mais où il est difficile de faire les courses pour une famille de 5 sans exploser le budget. Après avoir essuyé plusieurs averses, nous participons à une animation d’astronomie dans un planétarium gonflable. Cela dure une heure et demie, une heure aurait probablement été suffisante avec des enfants. Il est mentionné que l’animation est à partir de 3 ans, cela me semble tout de même un peu juste ! Par contre, c’est très beau et la jeune femme est vraiment passionnée et se met au niveau de son public. Ce soir, le public était pour une grande majorité des adultes, c’est aussi pour cela que les enfants ont trouvé que c’était un peu long. Avec du recul, je peux dire que cette activité est vraiment chouette car les enfants m’en parlent régulièrement et me demandent très souvent de regarder les étoiles.
Cette animation les a intéressé et sensibilisé à l’astronomie.

star212 La montagne guidée c’est encore mieux!

Vue sur une vallée du Parc de la Vanoise à proximité de Bonneval sur Arc
Ce mardi matin est prévu une visite avec un accompagnateur en moyenne montagne mais le temps est toujours incertain! De ce fait, nous annulons la visite de Suze en Italie, de l’autre coté de la montagne. Nous n’aurons pas le temps de tout faire.
Nous décidons alors de monter en voiture au col de l’Iseran vu que le ciel est dégagé. Nous pourrons ainsi observer tous les glaciers. Pour monter, il faut passer le long du parc de la Vanoise et le paysage est à couper le souffle. Ma fille ravie de sortir sous le soleil met son petit short et prend quand même une polaire.

 

Arrivés en haut, la vue est encore plus belle que ce que l’on imaginait. On descend de la voiture, et avançons vers l’église. Mon fils me dit : “Maman, regarde du coté de Val d’Isère, le ciel est gris”. Ma fille choisit d’emblée de rentrer dans la voiture,  il fait 15°. Je dis aux garçons, “Continuons tout de même vers le bord, pour voir les glaciers!”. Ils commencent à nous faire des constructions en cailloux et là, le vent, la pluie, le froid…fini le soleil et bienvenue le mauvais temps! On nous l’avait dit qu’à la montagne le temps changeait vite… Enfin, nous avons touché la neige pour la première fois de l’année.

 

Eglise du ol de l'iseran avec des enfants au premier plan Enfant tenant un morceau de glace au col de l'iseran

Le guide me rappelle pour me confirmer notre randonnée de cet après midi – le temps se lève !

Et c’est ainsi que nous avons rencontré Delphin. Ce guide est extraordinaire. Il a été d’une gentillesse avec les enfants et il avait pensé à beaucoup de détail pour rendre notre découverte de la montagne inoubliable.

C’est simple nous avons fait une balade de 3h sans entendre une seule fois : “c’est quand qu’on arrive”.

Il nous a emmené dans le Parc Naturel de la Vanoise et nous avons vu pour la première fois des marmottes et des marmottons.

Marmotte au sortir de son terrier à Bonneval sur Arc enfants avec teleobjectifs dans le parc de la Vanoise proche de Bonneval sur Arc Marmottons dans le parc de la Vanoise à proximité de Bonneval sur Arc

 

Il avait en plus amené dans son sac sa collection personnelle de bois de cerf, corne de bouquetins et de chamois, que nous avons également pu observer en vrai grâce à son longue vue. Il nous a expliqué à quoi reconnaitre un aigle royal, un vautour… et nous a montré les fleurs typiques de la Savoie et nous a fait sentir les plus odorantes.

Pour la petite anecdote, il avait un pot en verre avec un crane de marmotte dedans. Le pot en verre en question, est à l’origine le contenant d’un plat cuisiné fabriqué à Revel, chez nous 😉

 

Cette rencontre a vraiment été très riche, nous lui décernons à l’unanimité une mention spéciale. Toutes les familles devraient faire des balades avec un guide, des personnes souvent passionnées par leur région. Il n’en a pas fait des tonnes mais nous a tous intéressés. Grace à lui et son savoir, notre balade du lendemain au Hameau de L’Ecot, a pris une toute autre saveur…

Quel suspens ! Pour lire la suite des aventures d’Edith à Bonneval-sur-Arc, c’est par là !