van en famille
hello-famille

hello-famille

Voyager en van en famille

Le van fait partie de ces façons de voyager qui ont actuellement le vent en poupe, l’influence d’Instagram n’y est sans doute pas étrangère! Eh oui, le van c’est cool, parlez en à vos parents qui déjà arpentaient les routes au volant de leurs combis, symbole éternel de la génération Peace & Love. Aujourd’hui, en voyageant en van, on recherche avant tout à renouer avec l’essentiel, la vie au grand air, à la fraîche, la déconnexion maximale. Même si cela ne semble pas forcément évident de prime abord, il est tout à fait possible de voyager en van en famille.

Ceux qui l’ont fait vous le certifient : c’est génial, des souvenirs à la pelle, des expériences hors du commun qui forgent le caractère. Il y a seulement une seule condition avant de se lancer dans ce type de périple motorisé : le lâcher prise ! Fan d’ordre, de routine, de légumes verts vapeur à chaque repas – passez votre chemin, le van sera probablement trop stressant pour vous.

Vous l’aurez compris, le voyage en van c’est avant tout un état d’esprit. Il y a tout de même deux ou trois trucs à savoir avant de se lancer, que nous allons tacher de vous énumérer pour lever les derniers freins !

Van ou camping-car pour un périple en famille ?

Question centrale s’il en est, la réponse sera « tout dépend du niveau de confort que vous souhaitez ». En effet, un van c’est assez minimaliste, même si maintenant les loueurs proposent des véhicules très très bien aménagés qui n’ont plus grand chose à voir avec la banquette à plat et la glacière branchée sur l’allume cigare. Vous y trouverez bien souvent un bloc cuisine avec des plaques électriques, voire un petit évier avec sa réserve d’eau et un petit frigo. Les équipements dépendront évidemment du modèle choisi. Par contre, en général, point de sanitaires ou de douche, voilà l’un des points clefs de différenciation avec un camping car.

Le camping car sera plus spacieux, avec souvent un vrai coin repas qui à la nuit tombée se transformera en lit, plus de rangements, une cuisine plus vaste et une cabine WC/douche. Le point délicat est dès lors de savoir qui videra le bac à pipi à la prochaine pause (chez nous, on le joue au Chi fourmi, et je perds toujours 😉 . Pour les familles nombreuses (plus de 3 enfants), ce sera plus confortable en terme d’espace.

A noter également la taille (et oui, on en vient toujours à cela ;), le van/campervan sera plus maniable à conduire et passera en général sous les barres des parkings vous donnant ainsi plus d’options pour vous garer. Le van est aussi plus discret vous permettant de vous stationner dans des endroits interdits aux camping car, ou le long de chemins sans attirer trop l’attention.

On retient : pour le confort, l’espace et l’hygiène préférez le camping car. Pour le sentiment de liberté et la vie à la fraîche, choisissez le van.

Peut on se garer partout lorsqu’on voyage en van ?

Cela dépend des pays dans lesquels vous vous rendrez, certains sont plus ou moins adaptés à ce type de voyage. Vous pourrez toujours rester dans des campings, ou des aires autorisées pour les camping cars, la question de la législation se pose vraiment dans le cas du camping sauvage, ADN de tout bon voyage en van.

En France, la législation dit que l’on peut dormir dans un van, un camping car, ou un fourgon aménagé à peu près partout tant que le stationnement n’est « ni dangereux, ni gênant, ni abusif ». Ça c’est dit!

Même si le stationnement est en général autorisé pour sept jours maximum, il est préférable de ne pas dormir plus de 24h à la même place et de ne pas sortir son équipement de camping à l’extérieur car, pour le coup, camper sur la voie publique est interdit.

Il est aussi à noter que de nombreuses agglomérations très touristiques comme Paris ou Marseille, et en été des communes de bord de mer, limitent le stationnement par arrêté municipal. Vous trouverez les panneaux indicatifs sur les parking très fréquentés et en entrée de ville. Dernier point, vous n’avez pas le droit de dormir dans des endroits où le camping est interdit, comme dans les zones protégées, les sites classés, les parcs nationaux…
Rappelons également qu’il est de votre devoir de campeurs de laisser les sites sur lesquels vous stationnez propres, ramassage de papier toilette compris !

Dernier point, avec des enfants, soyez vigilants aux emplacements que vous choisissez, identifiez bien les dangers potentiels : falaises, rivières, trop prêt de la route etc… Donc, le panorama est peut être top, mais le site n’est pas adapté aux petits !

La bonne nouvelle c’est qu’il existe aujourd’hui une vaste communauté de voyageurs en van, donc les bons plans pour stationner dans des endroits incroyables, ou des aires bien équipées en services en tout genre circulent facilement. Citons ainsi, Park4night, un site participatif sur lequel vous pouvez ajouter vos spots; Gamping et de Homecamper qui vous permettront de vous garer chez l’habitant moyennant une petite compensation financière; dans la même idée, pour dormir à la ferme ou chez un producteur, vous pouvez utiliser Bienvenue à la ferme ou France Passion; et pour finir, citons Le Camping sauvage pour des emplacements en France.

Dans les pays pas très « van friendly« , on nous a dit que l’Italie était très compliquée en terme de camping sauvage, beaucoup de chemins privés et de petites routes tortueuses le long desquelles il est dure de s’arrêter.  A l’inverse l’Espagne, le Portugal et l’Ecosse semblent bien plus adaptés à un voyage en van en famille! Lorsque vous aurez défini votre destination (ou pas d’ailleurs), jetez un œil sur internet, sur les sites des loueurs de van/campervan où il y a énormément de récits de blogueurs dans différents pays, et bien sûr sur Facebook ou Instagram où vous trouverez des groupes, communautés, dédiés à ce type de tourisme.

Niveau vie pratique, comment ça se passe en van en famille ?

L’un des mantras du voyage en van, c’est voyager léger ! Pas la peine de s’encombrer avec beaucoup de choses.
Quelques petites astuces pour vous simplifier la vie :

  • Pour les habits, donnez à chacun de vos enfants un sac en toile, si possible de couleur différente, et faites un sac général pour le linge sale. Petit rappel, les bas se salissent moins vite que les hauts !
  • Pensez à des chaussures en plastiques (type crocs ou tongs) pour les campings et les pipis de nuit.
  • Prenez des jeux de société (des petits jeux hein, parce que le Monopoly avec pions et billets c’est pas hyper pratique!), des jeux d’extérieur (ballons, raquettes de badminton, cordes à sauter, frisbee…)
  • Pour les parents, des livres et des lampes frontales, car vous allez vivre au rythme de vos enfants. Donc, dodo tôt ! A la belle saison, vous pourrez toujours passer un moment dehors, mais vous n’êtes jamais à l’abri d’une soirée pluvieuse.
  • Comme vous vivrez beaucoup dehors, pensez bien à des vêtements adaptés, imperméables et chauds, bottes en caoutchouc et produits anti-moustique.

L’hygiène

Comme nous vous l’avons dit précédemment, point de toilettes dans les vans ! Donc pipi à la fraîche, dans les toilettes publiques ou lors de vos visites au musée. Votre œil deviendra affûté pour en repérer ! En écrivant cet article, nous avons même découvert Flush, l’appli au plus de 200 000 toilettes référencés avec géolocalisation – on arrête pas le progrès.

Niveau douche, vous pourrez vous équiper d’un sac en plastique robuste avec robinet et tuyau qui chauffe au soleil (aka la douche solaire), en automne et en hiver c’est un peu juste, mais en été pour une rapide toilette, ça passe et c’est ludique. Donc pour les courts séjour, la « toilette du chat » sera certainement suffisante, avec de l’eau nettoyante et des gants de toilette.

En revanche pour des séjours plus longs, nous vous recommandons de vous arrêter dans un camping tous les 2/3 jours pour prendre une vraie douche. Cela vous permettra aussi de faire une machine à laver, de vous recharger en eau courante, et de profiter des autres services d’un camping comme une grande cuisine par exemple. Ceci étant dit, certains loueurs de van propose également en option un système de douche portable avec mise sous pression d’une réserve d’eau chaude.

L’eau, voici l’une de vos nouvelles préoccupations lorsque vous voyagez en van. En effet, vous serez équipés d’un jerrican entre 20 et 60L pour les vans et parfois plus de 100L pour les fourgons ou camping car. Il est déconseillé de boire cette eau car elle a stagné dans du plastique, elle vous servira pour la cuisine et l’hygiène. Afin de vous recharger en eau (et d’ainsi éviter des kilos de bouteilles en plastique), vous profiterez certainement de vos pauses en camping, sur des aires aménagées, des sites touristiques, des stations services et même des cimetières (et oui, on y penserait pas comme ça).
Il existe également des applis pour localiser des points d’eaux, notons ainsi, l’application freetaps et refillmybottle, qui deviendront des musthave de vos virées en van.

Les repas

Ce ne sera pas de la grande cuisine, mais malgré tout y a moyen de manger correctement sans trop se fouler. Le frigo dans les vans aménagés est petit, donc privilégiez le frais ! Des fruits, des salades, du pain, et à la belle saison, barbecue ! Bien souvent votre van de location comprendra un mobilier de jardin incluant tables et chaises de camping, donc idéal pour de petits repas pique nique. En hiver, vous pourrez cuisiner des éléments chauds sur les plaques de cuisson sans trop de difficulté, avec pourquoi pas en soutien le barbecue. Pensez aux omelettes, aux poêlée de légumes surgelées, aux pâtes évidemment qui avec une sauce donne plein d’options supplémentaires.

Quelles activités lorsqu’on voyage en van en famille ?

Il vous faudra certainement quelques jours pour trouver le bon rythme entre activités, farniente et déplacements. En effet, faire de la route toute la journée et des sauts de puces pour visiter là, un musée, là, faire un tour à la plage, là, passer au marché local, va vite vous épuiser et rendre les enfants un peu à cran. De vos retours, vous conseillez des plages de conduite de deux heures, idéalement pendant la sieste des enfants en début d’après midi, ce qui laisse le temps d’arriver à l’endroit où vous voulez dormir de jour.

Lorsque vous avez trouvé un bon spot, il peut valoir le coup d’y passer plusieurs jours, notamment s’il fait chaud et que les routes sont pénibles. Le voyage en van c’est aussi – et surtout- laisser la place à l’imprévu, les points sur une carte … ne sont que des points sur une carte. Ils ne disent jamais que les 30km sur la petite D156 prenaient en fait 2 heures, que le spot soit disant idéal était blindé de camping car

Bref, vous connaîtrez des aléas, des galères, des routes faites de nuit, parce que le planning n’a pas été tenu et c’est justement ça la magie du voyage en van. On vous disait au début de cet article, que c’est aussi une manière d’enseigner de nouvelles choses à vos enfants, et oui, vous allez leur apprendre à lâcher prise, à s’entraider, à se concentrer sur l’essentiel.

En terme d’activités, tout dépendra de la météo, les musées en famille seront chouettes à visiter par jour de pluie, et pourquoi pas une petite virée au cinéma, et bien sûr le plein air lorsque le temps s’y prête. Pensez aussi aux parcs d’attractions, qui proposent souvent des parkings pour les camping car/van à proximité immédiate, une bonne idée pour être sur site dès les premières heures.

Un des éléments dont vous nous avez aussi beaucoup parlé c’est la promiscuité. Avec des petits enfants cela ne pose pas trop de problème, avec des grands plus cela peut être un peu plus problématique. En effet, ils n’ont pas le temps de se faire des copains là où vous dormez, d’avoir leur espace à eux. Sur des périples un peu longs (de l’ordre de 2 semaines), il peut être bien de couper la partie van par un séjour dans du dur, ou dans un camping, pour quelques nuits afin de donner un peu d’espace à chacun et pour les plus grands de sociabiliser avec d’autres enfants de leur âge.

Le van, location ou achat ?

Essayer d’abord avant de vous lancer tête baissée dans des vacances longues (plus d’une semaine) ou dans un achat. Vous nous avez TOUS dit que vous aviez commencé par un long week-end avant de partir pour de plus longues périodes, voire de décider d’un achat.

Il y a aujourd’hui de nombreux sites internet avec des points de retrait dans toute la France qui proposent de réserver un van aménagé. Il existe de nombreux modèles plus ou moins grands, plus ou moins équipés. Le prix dépendra évidemment du modèle choisi. Par exemple Roadsurfer ou encore Van Away avec des vans ou des fourgons équipés et des agences partout en Europe. Vous serez surpris par l’ingéniosité de certains aménagements qui en font de vraies maisons roulantes.

Vous pouvez aussi opter pour la réservation auprès d’un particulier (vérifié), comme par exemple avec les sites Yescapa, ou encore Wikicampers, ou Campanda,

 

Avec toutes ces informations en poche, il n’y a plus qu’à se lancer, tester, pour voir si le voyage en van vous convient.
N’hésitez pas à nous partager en commentaire vos retours, expériences, anecdotes et conseils bien sûr 🙂

 

 

Partagez cette page

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email
Partager sur whatsapp
mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant...
  • Ajouter un commentaire
    mood_bad
  • Aucun commentaire pour l'instant...
  • Ajouter un commentaire

    Lire les autres articles...

    Mar 05
    Voyager en van en famille

    Le van fait partie de ces façons de voyager qui ont actuellement le vent en poupe,…

    Fév 04
    Gîtes famille en Nouvelle Aquitaine

    La Nouvelle Aquitaine regroupe depuis la réforme territoriale de 2015 les anciennes…

    Jan 21
    La Martinique en famille

    Envie de soleil, de mer transparente et de végétation luxuriante ? Alors pourquoi ne…

    Recevez notre Newsletter !

    Formulaire famille-testeuse

    Besoin d'aide ?